Le refuge huguenot : des Cévennes à l’Alsace

Chamborigaud, petite commune des Cévennes nichée au pied du Mont Lozère, à 650 kilomètres à vol d'oiseau de l'Alsace, bien loin de ma zone de recherches habituelle. J'y ai pourtant trouvé des ancêtres. C'est somme toute assez logique. Je le répète souvent : ma généalogie est intimement liée à l'histoire du protestantisme et la région… Lire la suite Le refuge huguenot : des Cévennes à l’Alsace

Intermède littéraire

Diodème passait la plupart de ses heures de liberté dans les archives du village. Je voyais parfois sa fenêtre éclairée très tard dans la nuit. Il vivait seul, au-dessus de l'école, dans un logement exigu, inconfortable et poussiéreux. Les livres, les documents et les registres des temps anciens étaient tout son mobilier. "Ce que je… Lire la suite Intermède littéraire

Patronymes et frontières linguistiques en Alsace

L'Alsace est et a toujours été une terre de frontières, l'une des plus apparentes étant la frontière linguistique entre les langues romanes et françaises. Une part non négligeable de mes ancêtres est originaire de régions francophones, principalement de Lorraine. Une fois installés en Alsace, leurs patronymes subissent bien souvent d'intéressantes modifications. Celles-ci appartiennent à deux grandes catégories. La première résulte… Lire la suite Patronymes et frontières linguistiques en Alsace

Registres, polyglotte

Nouveaux extraits de registres remarquables. Ceux-ci ne s'intéressent cette fois ni aux baptisés, aux mariés ou aux défunts ni à des tranches d'histoire consignées entre deux actes mais à l'homme qui tient la plume, ici le pasteur Johann Heinrich Engelhard. Celui-ci naît à Ingwiller en 1677 et après ses études exerce son premier ministère à Rittershoffen de 1704… Lire la suite Registres, polyglotte

Strasbourgeois

J'habite à Strasbourg, au cœur de la vieille ville, le long d'une rue qui existait déjà il y a deux mille ans. Dès l'instant où je mets un pied dehors je marche littéralement dans les pas de mes ancêtres. Ceux-ci restent rares à Strasbourg car mon ascendance est principalement d'extraction rurale. Je peux en me promenant les imaginer arpenter… Lire la suite Strasbourgeois

Malgré-nous, le photographe

Mes grands-pères étaient tous deux des Malgré-nous, comme l'immense majorité des Alsaciens et Mosellans de leur génération. Petit rappel historique : après la défaite française de 1940, l'Allemagne nazie annexe l'Alsace et la Moselle qu'elle considère comme germaniques et de ce fait membres à part entière du Grand Reich en train de se former. Contrairement à… Lire la suite Malgré-nous, le photographe

Un aubergiste au cœur de la guerre de Trente Ans

Le 28 novembre 1652 à Barr, on enterre Johann Degermann, l'aubergiste du Brochet. Il n'a que 51 ans mais c'est un homme usé par les trois décennies d'une guerre qui vient juste de s'achever. Le pasteur choisit à cette occasion un extrait de la Bible on ne peut plus parlant : "Mais les âmes des… Lire la suite Un aubergiste au cœur de la guerre de Trente Ans

Du sang bleu ?

L'un des poncifs les plus récurrents de la généalogie est que pratiquement toute personne de descendance européenne peut se prévaloir d'un lien de parenté avec Charlemagne. Si cette affirmation est souvent appuyée par quelques calculs arithmétiques simples dont on peut discuter la pertinence 1, en apporter une preuve généalogique basée sur des documents fiables relève d'une véritable… Lire la suite Du sang bleu ?

J’ai 30 ans

J'ai 30 ans, aujourd'hui. Reprenant une idée de Frédéric Pontoizeau sur son blog De moi à la généalogie, je me pose la question : quelle était la vie de mes grands-parents et arrière-grands-parents à mon âge ? Les 30 ans de mes grands-parents, ce sont les années d'après-guerre. En novembre 1946, c'est le deuxième anniversaire que Robert Specht,… Lire la suite J’ai 30 ans